Lucy Anusa

Lucy Anusa a 15 ans et s’est mariée à 14 ans. Elle a donné naissance à une petite fille plus tôt cette année mais elle a été abandonnée par son mari. Elle est la plus jeune des trois soeurs, elle vit maintenant avec ses parents à Namalaka près de l’extrémité sud du lac Malawi.

Je m’appelle Lucy Anusa et j’ai 15 ans. Mes parents sont fermiers. Avant la sécheresse, nous avions un potager. Mais mes parents doivent également faire quelques petits boulots pour compléter ce que nous pouvons obtenir des champs.

Mes parents sont pauvres. Ils pouvaient à peine se permettre de me financer mes études. J’étais à la traîne dans le paiement des frais de scolarité, je ne pouvais pas acheter mes cahiers d’exercices, des stylos ou du savon et d’autres nécessités. L’école exigeait un fonds de développement scolaire, ce qui signifie que chaque enfant devait payer 250 kwachas (30 centimes). Mais mes parents ne pouvaient plus se le permettre.

Le week-end, ils me demandaient d’aller vendre les légumes au marché. Mais en 2016, il y a eu une sécheresse. Donc c’est devenu difficile pour mes parents de cultiver des légumes. Ils ne pouvaient plus me soutenir. La sécheresse de 2016 m’a vraiment poussé à me marier.

J’ai rencontré cet homme qui m’a proposé de nous marier. J’ai accepté même si mes parents me disaient tant de bonnes choses sur l’éducation. J’ai opté pour le mariage à cause de la situation dans laquelle je me trouvais à la maison. J’ai pris moi-même la décision de le faire. Mes parents n’étaient pas heureux. Mais puisque j’avais déjà pris ma décision, personne ne pouvait m’arrêter.

Je pensais qu’après mon mariage, j’aurais une vie heureuse. Je voyais des amies, qui étaient aussi mariés et qui allaient bien. Je pensais que ça m’arriverait aussi. Je ne pensais plus à mon éducation. Je pensais seulement à subvenir à mes besoins et à ceux de ma mère.

Il n’y a pas eu de cérémonie. Je l’ai fait seule. Je suis juste allée habiter avec mon mari. Il avait 16 ans. J’étais très heureuse pendant les premiers jours du mariage parce qu’il m’a donné de l’argent pour subvenir aux besoins de mes parents. Mais ma mère n’a pas accepté l’argent parce qu’elle n’était pas d’accord avec mon mariage. Alors je l’ai gardé et j’ai acheté tout ce dont j’avais besoin.

Nous nous sommes aimés. Mais les choses ont changé quand je suis tombée enceinte. Il a commencé à avoir d’autres relations. Là, je n’étais plus heureuse. Nous nous sommes beaucoup engueulés. Et puis il m’a dit que je devais rentrer chez moi, sinon il amènerait une autre femme dans notre maison. Ma mère a dû m’accueillir à nouveau dans sa maison. Mais elle ne cessait de me dire: “Ma fille, je t’ai parlé de ça. Tu es trop jeune pour le mariage. Vous devez allez faire être confrontés à beaucoup de défis si vous vous mariez si jeunes.”

Mes parents m’ont dit qu’après mon accouchement, je devais retourner à l’école. J’ai dû accepter. Je veux aller au collège et devenir professeure. Je suis toujours heureuse quand je vois un enseignant, debout devant la classe, répondre à des questions.

Nous avons toujours notre potager. Mais à cause de notre crise financière, nous avons arrêté de l’exploiter parce que nous n’avons pas assez d’argent pour acheter des pesticides. Nous avons encore du mal à survivre. Mais après avoir vu les défis du mariage, j’ai compris qu’il vaut mieux nous serrer les coudes pour trouver ensemble une solution.

Quand je discute avec mes amies, nous disons que nous voulons épouser un médecin, quelqu’un qui travaille dans un hôpital. Je rêve en tout cas d’un homme qui est capable d’aider toutes les filles à aller à l’école, de leur acheter des uniformes d’école, de leur donner du matériel scolaire. J’aurais besoin d’un homme qui a l’air très intelligent, qui peut acheter de la nourriture, vivre dans une bonne maison et qui peut aussi subvenir aux besoins de mes parents.

Je vais travailler dur pour soutenir mon bébé. Un jour, je je vais m’asseoir avec elle et lui raconter mon histoire. Comme ça, elle pourra prendre ses propres décisions.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *